L'actualité du RAMIP

La journée des professionnels de l'addiction

15 décembre 2016 - Toulouse

Le RAMIP organise une journée de débats et d’échanges entre les acteurs qui constituent le(s) réseau(x) médecins, pharmaciens, psychologues, travailleurs sociaux, acteurs de la réduction des risques et personnes concernées.
L’objectif est de refléter la philosophie du réseau dans ses points de convergences et ses différences, tant en ce qui concerne les questions cliniques que la gestion de la discontinuité des parcours de santé. Les inscriptions sont ouvertes, rendez-vous sur notre site internet pour en savoir plus.

 

Plateforme de soutien pour les professionnels

 

Médecin, pharmacien, vous avez une question concernant l’addictologie ? Posez-là sur notre plateforme ! Vous aurez une réponse dans les 24 heures. Pour vous inscrire, munissez-vous de votre n° RPPS. Rendez-vous sur la plateforme du RAMIP.




Le Dr Jean-Paul Boyes a pris ses fonctions de médecin coordonnateur au sein du RAMIP en septembre 2016. Vous pouvez le contacter à contact@ramip.fr



Faciliter l'accès à la méthadone en médecine de ville - Il est temps de passer aux actes !

Pôle Médecine Générale Addiction - 18 octobre 2016

Le groupement de Médecins Généralistes adhérant à la Fédération Addiction, travaillant à l’amélioration de la prise en compte des addictions en Médecine Générale, lance un appel aux médecins pour la primo-prescription de méthadone en médecine de ville.
Un projet de primo-prescription de méthadone en médecine de ville (PPMV) est finalisé depuis près deux ans après une longue élaboration s’appuyant sur l’étude Méthaville. Il ouvre la possibilité à des médecins généralistes volontaires et formés, ayant passé une convention avec un CSAPA, de  mettre en place ce traitement. Il a reçu un avis favorable de l’ANSM et figure parmi les recommandations de l’Audition Publique sur la réduction des risques et des dommages d’avril 2016.
Il doit donc être mis en place sans délai ! C’est un enjeu de santé publique pour les usagers opio-dépendants. En savoir plus - Accéder à l'appel.

Etude ESUB-MG

Programme Hospitalier de Recherche Clinique national - Septembre 2016

L’étude ESUB-MG (Evaluation des consommations de SUBstances au cabinet médical  pour la prise en charge des patients initiant un traitement par buprénorphine en Médecine Générale) est en cours.
Il s’agit d’un essai clinique multicentrique dont l’objectif consiste à évaluer l’impact des tests urinaires de dépistage des substances psychoactives en médecine générale chez des patients initiant un traitement par buprénorphine ou buprénorphine/naloxone sur le maintien sous substitution à 6 mois. Pour participer à l'étude.

Appel des 100 000

Les professionnels de santé contre le tabac :

Un constat, un engagement, une interpellation !

"Nous, professionnels de santé, constatant le désastre sanitaire causé par le tabac :
• 78 000 morts par an en France, 220 décès par jour (1 200 000 décès depuis l’an 2000).
• Un fumeur sur 2 meurt prématurément des conséquences du tabac.
• Un fumeur vit en moyenne 15 années de moins qu’un non-fumeur.
Le désastre est aussi financier : le seul coût sanitaire du tabagisme est estimé à 25,9 milliards d’euros par an, soit  3 fois le déficit de la Sécurité sociale (et ne « rapporte » que 14 milliards d’euros de taxes)". Lire la suite - Signer l'appel des 100 000.

Addictions : des régulations des uns, dérégulations des autres…

Fédération Addiction - Octobre 2016

Les 7e Journées Nationales de la Fédération Addiction se tiendront les 8 et 9 juin 2017 au Palais des Congrès du Havre sur le thème : Addictions : des régulations des uns, dérégulations des autres…
La Fédération Addiction propose comme chaque année des temps de plénière, des conférences et des ateliers thématiques, et lance un appel à communication pour une présentation en atelier, la date limite est fixée au 16 décembre 2016.

« Jeunes et tabac » : un kit pratique pour contribuer à enrayer le tabagisme des jeunes

Fédération Addiction - RESPADD - 20 SEPTEMBRE 2016

 Le tabagisme des jeunes est un enjeu de santé publique majeur : initiation précoce, dépendance forte et rapide, prévalence élevée, etc. Pourtant, le tabac est encore trop banalisé et souvent considéré comme secondaire par rapport à d’autres consommations jugées plus « problématiques ».

Face à ces enjeux, la Fédération Addiction édite, en partenariat avec le RESPADD et grâce au soutien financier de l’INCA, le kit « Jeunes et tabac : prévenir, réduire les risques et accompagner vers l’arrêt ». Pour en savoir plus...

Une première cartographie des pratiques de jeu d’argent et de hasard

Les Notes de l'Observatoire des Jeux n°7- Septembre 2016

Cette cartographie apporte quelques informations : les jeux d'argent se pratiquent davantage dans les grandes métropoles (Paris, Lyon et Marseille). Ce sont dans les régions où la disponibilité des jeux est importante (Île-de-France, Hauts-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhônes-Alpes, PACA et la Corse) que l'on trouve une plus grande pratique en particulier pour les jeux de casinos...Lire la suite

Ouverture de la 1ère salle de consommation à moindre risque (SCMR)

Fédération Addiction - 11 octobre 2016

Prévu par la loi de modernisation du système de santé, la 1ère SCMR est inaugurée ce jour. Adossé à l’hôpital Lariboisière, cet espace de 400 m2 ouvrira aux salleconsousagers vendredi 14 octobre. Gérée par l’association Gaïa, elle répond à un objectif de réduction des risques pour des usagers très en marge de la société et en dehors du système de soin. Lire la suite.

Sous cannabis, les hommes ressentent moins la douleur que les femmes

Medscape | 02 sept 2016

Aude Lecrubier, Fran Lowry : New York, Etats-Unis -- Les hommes et les femmes ne seraient pas égaux face aux vertus antalgiques du cannabis, selon une petite étude publiée dans la revue Drug and Alcohol Dependence [1].

Après avoir fumé du cannabis, les hommes seraient moins sensibles à la douleur que les femmes.
«A ma connaissance, il s'agit d'une des premières études qui se soit réellement penchée sur la différence homme/femme [des effets thérapeutiques du cannabis]», a commenté le Pr Ziva Cooper (Columbia University Medical Center, New York, Etats -Unis), co-auteur de l'étude pour Medscape.
Ces différences sont de plus en plus préoccupantes car il semble y avoir de plus en plus de produits commerciaux à base de cannabis ou de cannabinoïdes ciblant plus spécifiquement les femmes, ajoute la chercheuse.

Syndrome d’alcoolisation fœtale : pour éviter tout risque, " zéro alcool pendant la grossesse "

Santé Publique France - Mildeca - 5 septembre 2016

Communiqué de presse
A l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF), le 9 septembre, Santé publique France et la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) lancent une importante campagne d’information multicanal de septembre à fin novembre. L’objectif est de rappeler les effets néfastes de la consommation d’alcool pendant la grossesse et la nécessité d’adopter le réflexe « Zéro alcool pendant la grossesse ». En France le risque lié à la consommation d’alcool pendant la grossesse reste très flou dans les esprits et le « zéro alcool pendant la grossesse » n’est pas toujours compris comme une abstinence totale ni perçu comme une absolue nécessité. Lire la suite.

E-cigarette : actualisation de la revue Cochrane sur efficacité et sécurité

Medscape - Vincent Bargoin - 23 septembre 2016

Oxford, Royaume-Uni – Faute de nouveaux essais randomisés, la revue Cochrane fait un petit pas en avant. Dans une réactualisation d’une première revue publiée en 2014, le Tobacco Addiction Group britannique maintient ses principales conclusions. Les cigarettes électroniques (ou E-cigarettes) peuvent aider les fumeurs à arrêter de fumer, mais le niveau de preuve est faible. Par ailleurs, si aucun effet secondaire grave n’a été identifié à deux ans, l’innocuité à long terme reste inconnue [1].

Baclofène : point d’actualité - Point d'information

http://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Baclofene-point-d-actualite-Point-d-informationANSM - 16 septembre 2016

Deux études françaises très attendues, Alpadir et Bacloville, ont été présentées récemment au congrès ISBRA-ESBRA[1]  à Berlin par leurs investigateurs. Ces études vont maintenant faire l’objet d’un examen approfondi par les services de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).
L’ANSM est également dans l’attente des données de sécurité de l’étude Bacloville ainsi que celles d’une étude pilotée par la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) dont les résultats devraient être disponibles en début d'année 2017.
Enfin, les données de pharmacovigilance du baclofène sont en cours d’analyse par l’ANSM.

Baclofène : pas de miracle mais une efficacité démontrée

Medscape France - 5 septembre 2016

Aude Lecrubier : Berlin, Allemagne — Les premiers résultats des quatre études cliniques européennes sur le baclofène ont été présentés au congrès de l’ISBRA-ESBRA à Berlin ce week-end. Globalement, les résultats sur la réduction de la consommation d’alcool et/ou le maintien de l’abstinence sont positifs[1].

« Ce que l’on peut dire de ces résultats, c’est que le baclofène n’est pas le médicament miracle mais qu’il trouvera sa place pour un profil précis de patients », a commenté pour Medscape Edition française le Pr Amine Benyamina (Département de psychiatrie et d’addictologie, responsable du centre d’addictologie, hôpital Paul Brousse, Villejuif) qui a participé à l’étude Alpadir.

Mise à disposition d’un spray nasal de naloxone auprès des usagers de drogues pour le traitement d’urgence des surdoses aux opioïdes

ANSM - 27 juillet 2016

Point d'information  : L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a octroyé une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) pour un spray nasal contenant de la naloxone. Ce médicament est destiné au traitement d’urgence des overdoses aux opioïdes dans l’attente d’une prise en charge médicale. Il est dès à présent disponible auprès des professionnels de santé impliqués dans la prise en charge des usagers de drogues. Une formation à son utilisation est un prérequis indispensable avant sa délivrance. Lire la suite.

Lutte contre le VIH : l’Europe autorise la Prep

Medescape France - 22 juillet 2016

« Etant donné le nombre croissant de nouvelles infections par le VIH de par le monde, les modes de prévention actuels qui comprennent le dépistage, l’accompagnement et les préservatifs doivent être renforcés », explique l’EMA dans son communiqué.

Le Truvada contient deux substances actives, l’emtricitabine et le ténofovir disoproxil. Le Ténofovir disoproxil est une prodrogue du ténofovir. Il est donc converti en ténofovir une fois dans le corps. L’emtricitabine et le ténofovir agissent de façon synergique en bloquant l’activité de la transcriptase inverse virale, essentielle à la multiplication du virus.

Addictions en milieu professionnel

OFDT - Juillet 2016

Le site de l'OFDT propose, dans sa rubrique "Populations et contextes", une nouvelle page consacrée aux addictions en milieu professionnel. Outre un renvoi vers les travaux déjà réalisés par l'Observatoire sur ce thème, la page donne accès à une sélection de références bibliographiques externes. Consulter le site de l'OFDT.

ATU pour la naloxone en traitement d’urgence des overdoses aux opioïdes

Medscape - 29 juillet 2016

Saint-Denis, France –  L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient d’accorder une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) à Nalscue® (Indivior), une spray nasal de naloxone destiné au traitement d’urgence des overdoses aux opioïdes, dans l’attente d’une prise en charge médicale.

Arrêté du 1er août 2016 fixant les conditions de réalisation des TROD


Legifrance - 1er août 2016

Arrêté du 1er août 2016 fixant les conditions de réalisation des tests rapides d'orientation diagnostique de l'infection par les virus de l'immunodéficience humaine (VIH 1 et 2) et de l'infection par le virus de l'hépatite C (VHC) en milieu médico-social ou associatif. Consulter l'Arrêté

.

Alcool et cancer : Les preuves s'accumulent.Vin & Société désinforme

ANPAA - 1er août 2016
Une étude publiée dans la revue Addiction par une équipe néo-zélandaise[1] confirme de manière incontestable, sur la base d'une méta-analyse de grande ampleur, le lien entre consommation d'alcool et survenue du cancer pour sept localisations.
Lire la suite.

Le "Moi-s- sans tabac"

Dans le cadre du Plan National de Réduction du Tabagisme, L’agence Santé Publique France développe durant les mois de septembre, octobre et novembre 2016 sa nouvelle campagne, le « Moi(s) sans tabac ».
L’objectif de « Moi(s) sans tabac » est de s’arrêter de fumer pendant 1 mois (novembre 2016), ce qui constitue un objectif atteignable pour les fumeurs et qui multiplie par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement. Consulter la plaquette.

Imprimer - PDF